Comment sortir de sa zone de confort en 10 astuces et ne pas finir desséché dans son fauteuil ?

Comment sortir de sa zone de confort en 10 astuces et ne pas finir desséché dans son fauteuil ?

Votre vie vous semble étroite et étouffante alors que vous avez déjà tout pour être heureux ? Vous ne trouvez plus trop de sens à ce que vous vivez au quotidien ? Vous vous demandez “mais comment sortir de sa zone de confort en 10 astuces ?” (Enfin, non, peut-être pas exactement en 10 astuces…).

Vous êtes bien au bon endroit !

Si par contre, vous vous demandez : “qu’est-ce que la zone de confort ?”, “pourquoi ça fait peur d’en sortir ?”. Que vous souhaitez en savoir plus sur ce que ça implique d’y rester (… ou d’en sortir), et qu’un petit défi en guise de dessert (c’est sans obligation et ça ne fait pas grossir !) ne vous déplairait pas …

C’est par ici qu’il faut aller pour lire mon article intitulé : “Qu’est-ce que la zone de confort ? … ou comment éviter d’étouffer dans son propre t-shirt ?

“Quel est le lien entre ma zone de confort et le fait de ne pas finir desséché dans mon fauteuil ?” allez-vous me dire. Eh bien ! Simplement le fait que, rester trop longtemps dans un environnement connu, donne la même impression que celle que l’on peut ressentir lorsqu’on reste trop longtemps assis dans son fauteuil préféré. On finit par se sentir engourdi, à l’étroit, avec une énorme envie de vivre autre chose, que cette impression que l’on va finir desséché dans cette situation dont on a le sentiment d’avoir fait le tour… pour l’instant en tout cas.

Comment sortir de sa zone de confort en 10 astuces ?
Même si c’est votre fauteil préféré, vous risquez de saturer

Vous avez beau adorer ce fauteuil et être vraiment content de le retrouver après une dure journée, si vous y restez trop longtemps assis, vous risquez de ne plus le supporter. Pas parce que vous ne l’aimez plus, mais simplement parce que vous avez besoin de nouveauté, d’apprentissage, de changement. Simplement parce que vous êtes humain et que vous êtes programmé pour explorer et découvrir votre environnement.

Donc ! Je disais quoi déjà ? Ah oui ! Comment sortir de sa zone de confort en 10 astuces ?

Vous trépignez d’impatience depuis mon dernier article ? Eh bien vous voici récompensés pour votre grande patience, parce que les voici les voilà, ces 10 astuces pour sortir de sa zone de confort !

  1. Fixez-vous un objectif que vous souhaitez atteindre et formulez-le positivement

OK vous ne voulez plus ressentir cette sensation désagréable d’être à l’étroit dans votre vie. Mais qu’est-ce que vous voulez à la place ? Le cap va être difficile à tenir si vous n’avez pas fixé de destination à atteindre. Et il sera encore plus compliqué à tenir si vous dites à votre cerveau qu’il doit se débrouiller pour obtenir … ce que vous ne voulez plus. Exemple : je voudrais plus de fun et d’activités où je peux m’amuser dans mon quotidien Vs je ne veux plus de cette vie morne et ennuyante où plus rien ne me surprend.   

Évitez les objectifs trop ambitieux au début pour vous aider à vous mettre dans le bain. Vous pourrez toujours augmenter progressivement la difficulté par la suite si vous y prenez goût !

  1. Découpez cet objectif en sous-étapes faciles à atteindre et passez à l’action.

Par quelles étapes dois-je passer pour atteindre mon objectif ? Analysez la situation jusqu’à avoir les 3 premières petites étapes nécessaires pour atteindre votre objectif. Exemple : je vais faire la liste de toutes les activités que j’aime faire et qui manquent dans ma vie, je vais voir dans mes contacts qui sont les personnes avec lesquelles j’aimerais passer ces chouettes moments, je vais planifier des dates auxquelles je pourrais faire ces activités et voir avec ces personnes si elles seraient disponibles à ces dates.

Ensuite, planifiez dans votre agenda un moment (pas trop éloigné dans le temps) où vous allez passer à l’action pour chacune de ces étapes. Exemple : Demain, je contacte ces personnes et je leur propose ces activités.

  1. Testez l’inconnu régulièrement et par petites touches.

Visiter l’inconnu c’est aussi l’occasion d’apprendre de nouvelles choses et donc de sortir de ce que vous connaissez déjà. Comme vous le feriez pour gravir les marches d’un escalier. Allez-y progressivement, une marche après l’autre. Évitez de vouloir partir du rez-de-chaussée pour atteindre la 8ème marche de votre escalier d’un bond…Il y a peu de chance que ça fonctionne. Sauf si votre objectif était d’aller faire un tour aux urgences. Exemple : Moi qui n’aime pas les légumes, aujourd’hui je vais tenter de manger une carotte ou au moins regoûter pour voir ce que j’en pense Vs. Je me donne 15 jours pour manger la même chose que ma copine qui est végétarienne.

  1. Faire quelque chose de différent de vos habitudes dès que vous le pouvez.

Repérez vos routines, habitudes, rituels quotidien et dès que vous le pouvez, changez-en. Une petite chose, un petit détail. Faites-le juste le temps d’un exercice pour ne pas vous surcharger l’esprit mais faites le le plus régulièrement possible. C’est la répétition de l’expérience de changer ses habitudes qui est importante dans cet exercice, pas le choix de l’expérience en elle-même. Exemple : s’arrêter un instant et prendre le temps de regarder vraiment ce qui vous entoure, porter un chapeau, écouter un morceau de musique que vous ne connaissez pas…Bref ! Tout ce qui vous passe par la tête et vous semble amusant à tester.

  1. Lancez-vous des mini défis qui sont à la fois excitants et un peu effrayants.

Le fait qu’ils soient un peu effrayants vous garantira que vous êtes bien en train de sortir de votre zone de confort. Et le fait qu’ils soient excitants à vos yeux vous donnera la motivation pour les réaliser.
Vous voyez ? Le genre de mini défi qui consiste à nager jusqu’à la bouée ou à oser prendre la parole lors d’une réunion d’équipe pour dire que vous n’avez pas compris ce qui vient d’être dit. Rien de bien terrible en somme, mais cela va, à force de les réaliser, donner un vrai coup de boost à votre confiance en vous. En plus de risquer de vous rendre addict au fait de sortir de votre zone de confort.

  1. Rappelez-vous que la sensation de peur face à l’inconnu ne durera pas.

La peur est juste là pour vous rappeler que vous êtes sur le point d’être confronté à l’inconnu et vérifier que c’est bien ça que vous voulez. Au plus vous allez être confronté à l’inconnu, au plus ça va devenir une nouvelle habitude…et au plus ça va devenir du connu de plonger dans l’inconnu (vous me suivez toujours ?). Exemple : Si je vais à une fête où je ne connais personne, je peux me mettre à un endroit où je peux observer ce qui se passe le temps de m’habituer (le buffet ou le bar). Au plus je vais rester là, au plus je vais m’habituer à l’ambiance et peut-être qu’à un moment je vais me sentir prête à engager la conversation avec quelqu’un.

  1. Prenez la vie comme un grand laboratoire.

Vous allez faire des expériences et certaines choses vont fonctionner comme vous le vouliez, mais d’autres pas. Prenez les choses avec légèreté. Quand vous regardez une nouvelle série et qu’elle ne vous plait pas. Est-ce que c’est grave ? Est-ce que vous êtes quelqu’un de moins valable que celui qui a testé quelque chose qui a directement fonctionné pour lui ? Eh bien ! C’est exactement la même chose avec les autres expériences que vous allez faire dans votre vie ! Ni mieux, ni pire. Alors, prenez les choses comme elles sont. Des expériences que vous faites, rien de plus.

  1. Entourez-vous de personnes qui osent prendre des risques (calculés) et qui aiment explorer de nouvelles options.

Vous inspirer des personnes qui osent tester l’inconnu et sortir de leur zone de confort vous aidera à dépasser vos peurs. Vous verrez qu’à leur contact, ils ne sont pas sans peur, au contraire. Ils ne se laissent juste pas décourager, ni arrêter, par elles.

  1. N’attendez pas que ça vienne de l’extérieur.

Il y a peu de chances, si vous vous desséchez dans votre fauteuil, qu’il se passe ça…

Comment sortir de sa zone de confort en 10 astuces ?
Ce serait top ! Mais… non ! Ca ne se passera pas comme ça.

Oui, peut-être que l’univers vous donnera un petit (ou un gros) coup de pouce pour oser la nouveauté si c’est vraiment ce que vous souhaitez. Mais ne comptez pas trop dessus.

Osez, vous fixer vos propres défis, vos propres objectifs, vos propres limites sans attendre que les choses vous tombent toutes cuites dans l’assiette. Soyez acteur de votre vie, ne la vivez pas passivement en attendant que ça vienne de l’extérieur.

  1. Osez tester la sortie de votre zone de confort seul.

Ne comptez pas sur les autres pour vous aider à surmonter vos peurs. Elles vous appartiennent et c’est à vous de les affronter. N’attendez pas qu’on vous prenne par la main pour vous aider à faire les choses. Vous avez en vous toutes les ressources pour y arriver seul (personne ne vous a d’ailleurs aidé à parler ou à marcher à chaque étape du processus. Pas vrai ?). Ne comptez que sur vous pour sortir de cette zone. Vous n’en serez que plus fier par la suite.

Et rien ne vous empêchera de fêter vos victoires en vous entourant des personnes qui comptent vraiment à vos yeux lorsque ce sera fait. Vous serez alors dans une relation de partage et non dans une relation de dépendance aux autres.

Et voilà pour aujourd’hui ! Maintenant il n’y a plus qu’à mettre en pratique !

Quoi ? Il faut le faire ?!? Pour de vrai ???

Eh bien, vous n’êtes pas obligé, mais si vous voulez du changement dans votre vie, oui, il va falloir s’y mettre. Ces quelques astuces pour sortir de votre zone de confort et retrouver un peu de légèreté dans votre quotidien, ne seront utiles que si vous ne vous contentez pas de les lire.

Comment sortir de sa zone de confort en 10 astuces ?

C’est un peu comme les abdos ! Si vous souhaitez avoir un ventre tout plat avec de belles tablettes de chocolat bien dessinées (et je ne parle pas ici de sucreries bien entendu !), il va falloir travailler pour les avoir.

Vous pouvez bien sûr vous contenter de regarder l’appli de workout dans le blanc des yeux en vous disant :” Mmmh ! Vraiment pas mal ces exercices ! Je suis certain que ça peut marcher du tonnerre !”. Il ne va pas se passer grand-chose si vous ne pratiquez pas. Et vous risquez probablement d’être déçu de constater que la tablette de chocolat que vous convoitiez tient plutôt du Mellow-cake.

Il n’est pas forcément nécessaire de travailler dur et de se faire violence. Par contre, il faudra probablement travailler régulièrement. Oui, certainement.
Au début (mais tout dépend de l’objectif que vous vous êtes fixé) 20 abdos par jour, tous les jours suffisent. Pas besoin donc d’en faire 200 d’un coup, mais de n’avoir le courage de le faire que toutes les 3 semaines.

Pour ce qui est des exercices, à vous de voir l’objectif que vous voulez atteindre et à fixer votre propre rythme. Avec beaucoup de bienveillance envers vous-même pour vous respecter et sans vous persécuter au nom d’une performance quelconque svp ! Mais quand même, il faudra pratiquer un peu si vous voulez que les choses changent.

Challenge

Oooh un défi ! Comme c’est gentil ! Merci beaucoup, il ne fallait pas !

Je vous invite à faire 2 minutes de pratique d’exercices par jour, chaque jour (oui oui ! Le week-end aussi !) durant 15 jours.

Dites-moi dans les commentaires si cet article vous a plu et n’hésitez pas à partager vos expériences.
Est-ce que ça a été difficile à mettre en place ? Est-ce que ça vous a été utile ? Quelle est votre astuce préférée ?

La semaine prochaine, je vous propose la suite … concernant le dépassement de votre peur du changement.

A très bientôt !

Credit photo : Unsplash

Partager l'article :
  • 4
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Shares

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  1. Top article. Mon défi va être d’et Plus régulière dans la lecture de tes articles.
    Et oui et si sortir de sa zone de confort était pour moi faire des choses que les autres trouvent facile. Et si ma zone de confort était cette zone si difficile à atteindre pour les autres…?
    Faire du triathlon est pour moi plus facile que de faire de l’admin… et si pour moi voyager seule au bout du monde sans rien planifier était plus simple qu’un voyage organisé…
    Y a-t-il une zone de confort plus conventionnelle ? Comment faire comprendre aux autres cette zone de confort si « différente » ?

    1. Merci beaucoup Christelle ! Chacun possède une carte du monde qui lui est propre et qui est unique. Tes zones de confort et d’inconfort sont probablement différentes d’un certain nombre de personnes, mais aussi similaires avec celles de tout un tas d’autres personnes. Regarde tous ceux qui font du triathlon en même temps que toi dans les courses. Il doit y en avoir un certain nombre qui partagent les mêmes facilités ou la même attirance que toi pour ce sport. La zone de confort est juste l’ensemble de tes rituels, habitudes, automatismes, … Tu peux donc y faire entrer ce que tu veux. Dès que ça devient une habitude, ça entre dans la zone de confort. Pour répondre à ta dernière question, je compte publier un article qui parlera de l’outil des “50% du chemin”. En résumé, tu peux expliquer les choses aux gens mais aucun d’entre nous n’a le pouvoir de les forcer à t’entendre ou à comprendre ton point de vue. Ils ne le feront que si ils en ont envie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *