La douceur ok !

Mais ça veut dire quoi être doux avec soi ?

douceur

Voici la question du moment : « C’est quoi en fait être doux avec soi ? ». Je me suis posé la question ce matin. Ce n’est pas la première fois que je me la pose, mais là ça revenait une nouvelle fois se montrer.

 

En fait, je n’ai jamais eu d’exemple autour de moi de personnes qui faisaient preuve de douceur envers elles-mêmes. J’ai eu comme exemple des personnes qui baignaient dans ces croyances telles que :

« il faut bosser dur pour réussir », «la vie ce n’est pas facile. C’est pénible et dur, mais il faut s’accrocher quand même », « c’est normal que dans un couple ce soit difficile, ce n’est pas pour ça qu’il faut divorcer. On reste ensemble quoi qu’il arrive. Quand on signe un contrat, on l’honore quoi qu’il arrive ».

 

Toutes ces choses et bien d’autres encore ont forgé en moi cette croyance que pour avancer dans la vie, il faut se faire mal, que c’est normal …. et même nécessaire.

 

Pourtant, il existe une autre voie, celle de la douceur.

 

Il m’a fallu beaucoup de temps pour la trouver. Et certain jour comme aujourd’hui, la question se pose encore. Alors je prends le temps de l’explorer et je te partage dans ce mail ce qui m’est venu à ce sujet.

 

Voici ce que j’ai appris de la douceur …

 

Être doux c’est écouter ton corps quand il te dit : « stop, je suis fatigué ! J’ai juste envie de me reposer et de ne rien faire d’autre », « s’il te plait, sortons dehors, ça fait bien trop longtemps qu’on n’a pas respiré de l’air frais », « prends du temps pour toi, pour nous, parce que nous avons besoin de joie et de plaisir là maintenant ».  

 

Être doux, c’est se dire qu’on n’est pas obligé d’être parfait pour exister, pour apparaitre, pour être accepté. C’est te laisser un peu tranquille, arrêter de vouloir faire des performances dans un domaine ou un autre (amical, familial, professionnel, sportif, social ….). Juste accepter d’être là, sans avoir à faire quoi que ce soit pour prouver que tu as une raison valable d’exister.

 

C’est t’autoriser à être toi-même, complètement, sans masque. Et oui, aussi parfois vulnérable. Et si ça ne plait pas, peut-être que cela renvoie juste les autres à quelque chose qui leur appartient et qui leur pose des difficultés. Ça parle d’eux, pas forcément de toi.

 

C’est te parler avec douceur, entrer en contact avec toi-même de manière bienveillante, compréhensive, délicate. Comme tu pourrais le faire avec un tout petit enfant. Car en toi, il y a encore ce petit enfant qui a tellement besoin de douceur … qu’il se tourne encore parfois vers l’extérieur en espérant de tout son cœur la trouver… Ne fut-ce que le temps d’un instant.

 

… toute cette douceur elle se trouve déjà en toi.

 

Elle y est depuis toujours, en fait. Tu as peut-être simplement perdu le chemin pour la retrouver. Retrouver cette douceur cela commence par prendre le temps de t’écouter. Créer de l’espace pour ça, laisser la place pour toutes les parties de toi qui demandent à être entendues.

Une fois que tu as entendu ces appels à la douceur en toi, c’est ensuite passer à l’action pour que cela ne reste pas juste des pensées. C’est agir pour que la douceur puisse venir à toi dans le monde physique.

 

Rien ni personne ne peut se mettre entre toi et la douceur que tu peux t’offrir. Tu peux commencer par une petite action dès maintenant. Juste un petit pas … si tu en fais d’autres, cela t’amènera vers toi et une vie plus douce.

Si tu as peur d’aimer à nouveau voici un article qui pourrait t’intéresser

PS : Le programme « Reconnecte-toi à ton corps et tes émotions » ferme ses portes demain à 12h. Si tu n’as pas encore eu le temps d’en prendre connaissance, voici le lien vers son descriptif.

https://www.anne-laure-terrisse.com/reconnexion-%C3%A0-son-corps-et-ses-%C3%A9mot

 

Prends soin de toi,

Anne-Laure Terrisse

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *