Suis-je hypersensible ?

ou suis-je juste différent ? 

Hypersensible

Suis-je hypersensible ? C’est une question que je me suis posée il y a quelques années maintenant. J’ai souvent remarqué que je ne fonctionnais pas comme les autres et que j’étais … à part.

 

À peu près aussi à l’aise qu’un dragon dans une basse-cour, les autres posaient en permanence un regard étrange sur moi … Celui que l’on poserait sur un extraterrestre qui aurait atterri là par erreur.  

 

« Tu n’es pas comme nous, tu as trop d’énergie, des idées qui partent dans tous les sens, tu es trop émotive, trop sensible, trop colérique, pas assez diplomate, tu prends les choses trop à cœur, trop perchée avec toutes tes histoires de l’invisible, tu te prends trop la tête, tu poses trop de questions, tu ne sais pas rester tranquille, tu es trop curieuse, tu es trop gentille, trop romantique, pas assez raisonnable, pas assez réaliste, trop idéaliste, trop rêveuse, trop bavarde, tu prends trop de place … »

 

… sont quelques-unes des choses que l’on me disait et qui me faisaient terriblement souffrir.

Elles me renvoyaient à mon incapacité à faire partie d’une norme, d’un groupe de gens qui semblaient fonctionner d’une certaine façon avec tellement d’aisance et de facilité … alors que moi je peinais à en appliquer les codes.

 

Je me suis longtemps dit que je n’avais pas le droit d’être moi-même, telle que j’étais dans le fond parce que quand j’osais montrer une infime partie de mon intensité réelle, elle était mal accueillie. J’étais condamnée la plupart du temps parce que les personnes que j’avais en face ne comprenaient pas pourquoi mon fonctionnement était si différent du leur.

 

Alors j’ai commencé à m’effacer, à m’éteindre et à devenir « invisible » grâce à ma grande capacité d’adaptation. J’étais devenue un caméléon qui se fondait et se modelait aussi bien aux situations qui se présentaient à moi, qu’aux besoins et aux désirs des personnes que je rencontrais … tout cela pour ne pas être rejetée et abandonnée une nouvelle fois.

 

J’étais devenue la bonne copine, la compagne idéale, la travailleuse acharnée et perfectionniste, la fille aimante et conciliante, la collègue impeccable, celle qui faisait rire et remontait le moral, celle que la société attendait de moi … mais je me suis perdue.

 

Je vivais une vie idéale sur papier glacé, mais j’étais éteinte à l’intérieur, comme morte … tellement cette vie manquait de sens et de cette intensité qui était la mienne. Vide de cette essence qui m’appelait tout au fond de moi.

 

J’ai passé 21 ans comme ça à jouer des rôles et à les changer en fonction de ce que l’on attendait de moi … 21 ans en toute inconscience. Enfin, pas complètement parce que je sentais au fond de moi que je n’étais pas à ma place et qu’il fallait changer quelque chose pour être vraiment heureuse.

 

Seulement voilà, quand tu as appris à disparaitre pendant si longtemps, reconnaitre cet appel de l’intérieur fait peur, oser apparaitre fait peur, oser te dire la vérité au sujet de tous ces mensonges que tu te racontes depuis si longtemps fait peur… Tellement peur que c’est plus simple de jouer les autruches et de faire comme si tu ne savais pas.

 

C’est là que la vie te rattrape et qu’elle t’oblige à coup de claques répétées via des situations d’injustices, de trahison, d’humiliation, de rejet et d’abandon à te réveiller et à reprendre ta vie en main.

 

Lorsque j’ai découvert que j’étais parmi ces personnes que l’on qualifie d’hypersensible, de zèbres, de haut potentiel, de surdouée, j’ai eu comme un moment de délivrance. Je savais mettre des mots sur ce que je vivais, sur ces caractéristiques qui étaient les miennes. Je n’étais plus seule à fonctionner comme ça … il y en avait d’autres !

 

La joie fut de courte durée parce qu’une fois les étiquettes trouvées, je me suis aperçue qu’elles n’étaient que des étiquettes … parmi d’autres … dont je ne savais pas plus quoi faire. Je passais de l’étiquette d’Opel Corsa bizarre à celle de Ferrari … sans avoir le mode d’emploi de son utilisation délicate.

 

J’ai mis 21 ans à me réveiller et à découvrir toutes les merveilles que m’offrent aujourd’hui la chance d’être hyper. Avoir pleins de projets qui se bousculent dans ma tête et l’envie de tous les réaliser, la capacité à pouvoir m’émouvoir d’un papillon qui passe ou d’un magnifique coucher de soleil, la capacité à être profondément empathique, gentille, serviable, aimante … avec une profondeur et une qualité de présence peu commune, la capacité à pouvoir et à vouloir appendre en permanence, ne jamais être fatiguée de découvrir avec émerveillement de nouvelles choses, d’avoir une ouverture d’esprit hors du commun qui me permet de faire connaissance avec n’importe quel type de personnes provenant de n’importe quel milieu et avec des histoires de vie qui sortent de la norme, celle de pouvoir me fondre dans n’importe quel milieu ou classe sociale avec la plus grande facilité, le fait d’oser de nouvelles choses qui sortent des sentiers battus et d’oser être pionnière dans mon domaine, la capacité à pouvoir avoir une coloration complètement unique et à l’assumer pleinement parce que maintenant j’en connais la valeur et la richesse, celle d’avoir des rêves ambitieux et le culot d’oser les réaliser.

 

Je t’écris tout cela parce que tu vas peut-être te reconnaitre dans ces quelques lignes.

 

Peut-être que toi aussi tu vis une transition de vie, que tu t’interroges sur ta place avec la grande sensibilité qui est la tienne, peut-être que tu ne sais pas quoi faire avec les blessures émotionnelles qui se réveillent en toi quand d’autres personnes viennent les déclencher ou que tu rêves d’une autre vie qui aurait plus de sens que celle que tu vis actuellement. Peut-être que toi aussi tu ne sais pas quoi faire des étiquettes que tu collectionnes et qui ne t’aident pas à avancer dans tes peurs et tes blocages.

 

Si c’est le cas, je veux juste que tu saches qu’il est possible d’être « hyper », mais aussi d’être heureux, équilibré, et de vivre en harmonie avec les autres dans toute son amplitude émotionnelle.

 

J’ai créé et condensé dans un programme tout ce qui m’a permis d’assumer ce côté hyper qui est le mien et d’être en paix avec lui en plus de le mettre au service des autres de manière équilibrée.

 

Durant toute cette semaine, je vais te parler de ce programme parce qu’il va s’ouvrir pour que 10 personnes (9 depuis hier) puissent le rejoindre avec du coaching individuel en plus. Au-delà de ces 10 personnes, il restera ouvert, mais uniquement avec du coaching de groupe. Le travail sera aussi profond, mais moins ciblé sur ta problématique individuelle.

 

Si tu souhaites en discuter avec moi, je t’invite à prendre un call pour que je puisse t’aider à te débloquer en réservant une plage via ce lien : https://www.anne-laure-terrisse.com/contact

 

Si tu veux voir comment j’applique ce que je te partage au jour le jour, je t’invite à voir ce vlog où je t’explique comment j’ai mis en pratique durant 7 jours les outils que j’utilise : 

 

En attendant … prends soin de toi,

Anne-Laure Terrisse

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *